Données environnementales – Epal- Port d'Alger

CONDITIONS NAUTIQUES

1)La marée 

  • La différence générale entre marée basse et marée haute pour l’ensemble de la zone maritime Algérienne est d’environ 0,30 m d’après (Mediterranean Pilot 78).

  • La marée est pratiquement négligeable au port d’Alger (marée astronomique max : 08 cm ) .Elle a une période de 24h et 12h .

  • Le niveau de la mer varie avec la direction des vents et la différence des niveaux atteint 75 à 80 cm

  • Le rapport entre NGA et ZH dans les ports algériens est de  NGA= + 0 ,34 ZH.

2)La rade :

La rade du Port d’Alger est une rade foraine à fonds de bonne tenue. Les navires qui s’ y réfugient mouillent par des fonds de 25 à 35 m à l’Est de la jetée Est et au Nord de la jetée Butavand. Ils sont ainsi relativement abrités de la mer d’Ouest et de Nord-Ouest.

3)Les courants marins :

Le courant marin de la zone maritime algérienne provient en général de l’atlantique  allant vers l’Est en passant par le détroit de Gibraltar.Sa vitesse est de l’ordre de 0.5 à 1m/s au large. Il existe des contres courants latéraux allant vers l’ouest qui sont en général faibles au port d’Alger

4)Les vagues :

Des vagues de plus de 0,5 m de hauteur ont été observées dans 58,4 %  des cas, parmi lesquels 17,2 % étaient des vagues de plus de 2 m.

D’autre part,en fonction de la direction des vents,les vagues sont en majorité orientées dans les directions ouest et Nord-Est.

Le pourcentage de vagues de plus de 0,5 m de hauteur déferlant à l’embouchure du port d’Alger en provenance de direction de Nord à Est est de 6,1% ; on n’observe que peu de vagues de plus de 1,0 m  de hauteur (1%).

Ces vagues proviennent majoritairement de directions Nord à Nord –Est, les vagues provenant du Nord –Est étant un peu plus fréquentes que les autres.

5)La houle :

Les ouvrages de protection du port d’Alger sont soumis aux houles de secteur N345° à  N70° et les houles de secteur NNE sont les plus violentes et viennent frapper de plein fouet  les jetées Nord, Watier, Mustapha, Butavand et  Agha.

6)Tirant d’eau :

Le port d’Alger est caractérisé par un tirant d’eau variant entre 06 et 11 m au niveau des abords de quai et de 07 et 20 m au niveau des passes.

INFORMATIONS METEOROLOGIQUES:

Information météorologique spécifique à la zone portuaire :

Les vents records: les vents les plus fréquents et les plus violents sont :

  • les vents d’Ouestles

  • vents de Nord-Ouestles

  • vents de Nord –Est

Ils peuvent atteindre jusqu’à 20 m/s en hiver  « rose des vents »

LA GEOLOGIE DU PORT :

La campagne géotechnique effectuée en 1991 au port d’Alger à l’intérieur de l’enceinte portuaire et dans les zones d’extension future a donné les résultats suivants :

On distingue 2 formations sédimentaires tertiaires :

  • L’une formée de grés tendre cimenté par du carbonate tendre (molasse astienne),

  • L’autre est une formation de marne bleue.

LES INFRASTRUCTURES PORTUAIRES

LES OUVRAGES DE PROTECTION :

Le  port d’Alger est protégé par :

  • Au Nord : l’ancienne jetée Kheir-Eddine construite par les turcs pour relier au rivage l’îlot de la marine  sur  une longueur de 200 ml.

  • Au Nord – Est: la jetée Nord enracinée sur l’îlot de la marine jusqu’au musoir Nord  (longueur de 700 ml).

  • A l’Est: la jetée Watier construite en deux périodes  (longueur de 200 m + 400 m)

  • A l’Est: la jetée Est et la jetée de l’Agha d’une longueur totale de 1450 ml.

  • Au Sud – Est : la jetée Butavand et la jetée Mustapha qui la prolonge vers l’Est. Elles ont une longueur totale de 1304 ml.

  • Au Sud : Par la brise lames Est d’une longueur  totale de 963 ml, reliée à la terre ferme.

La longueur totale des ouvrages  de protection du port d’Alger est   de 5300 ml.

04 jetées sont reliées à la terre ferme :

  • Kheir-eddine,Nord, Watier et le brise lames Est.

  • Les autres jetées (Est, Agha, Butavand, Mustapha) forment une ligne brisée du Nord vers le Sud  de 2800 ml.

  • 02 jetées sont exposées directement à la houle du large : la jetée Watier et la jetée Mustapha. Les autres jetées sont plus ou moins abritées.

 LES OUVRAGES D’ACCOSTAGE 

Les ouvrages d’accostages du port d’Alger représente un nombre de 34 quaisnumérotés de 1 à 37d’un linéaire de prés de 8.609,8 ml équivalent de 44postes à  quais allant du môle de pèche situé dans la darse de l’amirauté à l’Ouest du port jusqu’au brise lames Est du port.

Seulement 23 quais sont réservés aux activités commerciales d’un linéaire de 7.040ml  équivalents à 39 postes à quais.

    Ils sont conçus à des profondeurs variant entre –5.00m et –12.00m. A ces  quais, il faut rajouter les quais de la darse de l’amirauté (environ 500ml) réservés à la marine nationale et le quai d’avitaillement des navires du môle de Guelma situé à l’arrière de la jetée Est d’une longueur de 520 ml fondé à –10m .

LE PLAN  D’EAU :

On distingue 03 bassins au port d’Alger formant un plan d’eau de 184 ha.

  • Le bassin de l’ancien port de 74 haLe

  • bassin de l’Agha de 35 haLe

  • bassin de Mustapha de 75 ha

Le bassin  l’ancien port :

on y accède par la passe Nord de 176 m de largeur et 22 m de profondeur. La partie comprise entre l’îlot de la marine et le môle de la santé a peu de profondeur. Elle est réservée à la marine nationale et aux embarcations de plaisance. Les profondeurs varient entre 07 à 20 m dans la plus grande partie de l’ancien port.

Le bassin de l’Agha :

on ne peut accéder à ce bassin que par les bassins du vieux port et du bassin Mustapha. La surface d’eau abritée est de l’ordre de 35 ha.

Les profondeurs varient de 6,50m à 15 m

Le bassin de Mustapha :

on y accède par la passe Sud large de 240 m et profonde de 16,00 m ; la surface d’eau abritée est d’environ 75 ha.

Principaux chenaux de navigation :

Les principaux chenaux d’accès au port d’Alger sont essentiellement :

  • La passe Nord:située entre la jetée Nord et l’épi sud en prolongement de la jetée Est vers le Nord.

  • La passe oued Hamimine:en franchissant le bassin du vieux port vers le bassin de l’Agha.

  • La passe du grand môle:en franchissant le bassin de Mustapha.

  • La passe sud:située entre l’épi transversal de la jetée de Mustapha et la brise- lame Est.