A l’heure des transformations du transport maritime mondial: La grande mutation des ports d’Algérie,explique le PDG de SERPORT – Epal- Port d'Alger

A l’heure des transformations du transport maritime mondial: La grande mutation des ports d’Algérie,explique le PDG de SERPORT

Plusieurs ports importants du pays sont en train de se mettre au diapason de l’évolution du marché extérieur.
C’est ce qui est prévu dans la nouvelle stratégie ayant été élaborée dans le cadre du schéma directeur des ports pour suivre le rythme du mouvement des transports maritimes, qui connaît des changements radicaux au niveau mondial, affirme le PDG du groupe des services portuaires Serport, Mohamed Karim Eddine Harkati. Il intervenait, ce dimanche 23 octobre 2022, dans l’émission de la Chaîne 1, de la Radio nationale. Plus explicite, il a affirmé que «pour donner un nouveau dynamisme aux ports algériens, cette stratégie comprendra plusieurs projets dont certains ont été finalisés».
Le PDG de Serport a fait état, dans ce sens, de l’achèvement du terminal à conteneurs d’Oran. Cette infrastructure spécialisée dans le transbordage de containers entre différents modes de transport est d’une capacité totale d’un millions de conteneurs de 20 pieds. Ledit terminal a été réalisé, selon Harkati, pour un coût estimé à 14 milliards de DA. Pour ce qui est des projets en cours de réalisation et d’exécution, il a évoque le tant attendu terminal à containers du port commercial de Djendjen, implanté à Jijel. Les travaux de l’infrastructure en question ont atteint un taux de 95%, selon les normes internationales et il s’agit du plus grand terminal à conteneurs en Algérie, avec une capacité totale de deux millions de conteneurs de 20 pieds. Poursuivant son intervention, le même responsable a également fait part de l’agrandissement des ports de Skikda et de l’équipement de la gare maritime de Annaba par les dernières infrastructures.
M.HARKATI  également souligné l’importance de la mise en place de la plate-forme numérique dédiée à l’accompagnement de la promotion des exportations, qui a été établie par le ministère des Transports.
Cette dernière a été réalisée par une équipe d’experts algériens de haut niveau, spécialisés dans l’informatique, ce qui a permis d’ «éviter le recours à l’expertise étrangère, ce qui permet d’économiser de la devise, au Trésor public.»
«Cette plate-forme numérique permet également», a-t-il poursuivi, « de maintenir une confidentialité et une sécurité complètes des informations liées aux opérations d’exportation et d’importation».
«Elle permet aussi un suivi physique et administratif des marchandises en temps réel, la détermination du temps de séjour des marchandises au niveau des ports et la réduction des coûts logistiques et, de ce fait, le cumul d’amendes», a conclu l’hôte de la radio. (MEDIA)

 

 

Laisser un commentaire