Trafic des marchandises en légère hausse à l’Entreprise portuaire d’Alger.

L’entreprise portuaire d’Alger affiche depuis quelques semaines une augmentation des rendements due en partie à une réorganisation du système de traitement des navires. La gestion, l’organisation et la planification des activités portuaires ont entrainé une augmentation du traitement du volume des marchandises.

En dépit des mesures de restrictions prises par les pouvoirs publics concernant la limitation des importations de certains produits, l’EPAL a su et pu activer  les  segments de la productivité.

Conséquence : des rendements  portuaires, en nette amélioration, l’attente des navires en rade a diminué comparée  à la même période de 2016.Elle est passée de 1,50 jour en 2016 à 0,60 en 2017.Pour la même comparaison, la durée moyenne des séjours à quai des navires a connu une baisse de 8%  passant de 3,61jours à 3,32 jours.

Aussi, le trafic conteneurs réalisé durant les mois d’avril et mai a connu une hausse  en  nombre et  en tonnage, laissant  apparaitre une augmentation de 10,86 % en EVP (Equivalent vingt pieds) par rapport à la même  période (2016).  

Première rencontre avec les consignataires

Par ailleurs, l’entreprise portuaire d’Alger a réuni pour la première fois des acteurs majeurs de la gestion du trafic des marchandises, à savoir les consignataires. Il a été convenu en commun :

  • le respect du programme de traitement des navires établi par la commission de zone,
  • le dépôt d’un bon de commande unique,
  • la réduction des  coûts d’escale,
  • la valorisation de la communication,
  • la gestion de la pollution de certains plans d’eau,
  • la facturation en temps de travail réel,
  • le traitement direct des navires sans détention du manifeste électronique,
  • l’établissement d’une étude sur les scenarii d’un tarif unique.

Hausse du trafic des passagers et auto passagers

Le trafic des passagers du port d’Alger a gagné en hausse pour les mois d’avril   et mai, par rapport à l’an passé. Il en est de même pour les auto-passagers dont le traitement a augmenté de 51,03% pour le seul mois d’avril.

Il faut  rappeler que les mesures de facilitation prises par les pouvoirs publics et traduites sur le terrain par le personnel ont concouru à la satisfaction et  au bien être des passagers .Aussi, pour cette année, plusieurs mesures de facilitation ont été  prises au niveau de l’entreprise portuaire d’Alger au profit des voyageurs durant la saison estivale 2017.

Ce dispositif de facilitation a été mis en place dans le cadre de la  promotion du service public, notamment dans ses aspects concernant  les voyageurs. Il est à noter que la récente visite du Ministre des Travaux Publics et des Transports, M.Abdelghani Zâalane à la gare  maritime d’Alger visait entre autres à vérifier in situ l’application du dispositif de facilitation accordé aux voyageurs, et le renforcement des opérations d’allégement du traitement des documents.

Chiffre d’affaire en hausse

De ce qui précède, il est a noté que L’EPAL a généré à la fin du mois de mai 2017 un chiffre d’affaires de 4,39 milliards de dinars contre 4,18 milliards de dinars, en hausse de 5% par rapport à  celui de la même période de l’exercice précédent.

Il est utile de souligner enfin le bon climat social qui règne au niveau de l’entreprise  grâce au dialogue  permanent entretenu entre la Direction Générale et le syndicat en conformité avec les orientations du Ministère des Travaux Publics et des Transports et le Groupe SERPORT ainsi que le degré de conscience élevé des cadres et travailleurs portuaires. Autre élément de stabilité, la bonne organisation traduite par le sens des responsabilités de tous et singulièrement par le souci de préservation de l’outil de travail.

 


Localisation du port