Mme Christine Cabau Woehrel, Directrice Générale du Port de Marseille à la revue du Port d’Alger

«C’est sur cette vision de good wille (bonne volonté) alternative que nous souhaitons travailler avec l’Algérie»

La Directrice Générale du port de Marseille FOS,Mme Christine Cabau Woehrel a effectué une courte visite à l’entreprise portuaire d’Alger jeudi 11 mai  en compagnie du Président du groupe Services Portuaires (SERPORT) M.Mohamed Yacine Hafiane et des cadres du groupe.

La délégation française a eu des entretiens avec le PDG du groupe  Serport sanctionnés par des conventions de coopération visant  notamment le domaine de la formation managériale, de la formation des cadres …

Nous avons voulu en savoir un peu plus sur le contenu de cette visite.Interview.

Entre l’Algérie et le port de Marseille, il y de nombreux points communs comme le témoigne la convention qu’on a signé;

Il faut concrétiser cette volonté qui est déclinée dans une convention et travailler ensemble sur des sujets qui nous préoccupent;

La formation managérial est un es axes de cette convention;

Nous sommes sincèrement très impressionnés par la qualité du projet du port de Cherchell.

Revue du Port d’Alger : Pouvez vous nous faire un état des lieux des entretiens que vous avez eu avec le groupe SERPORT ?

Mme Kabou : Depuis quelques mois, on est très actifs avec le PDG du groupe Serport Mr Hafiane qui témoigne d’une volonté affirmée de construire dans une relation constructive et très concrète  pour des échanges de projets avec le grand port maritime de Marseille.

Nous sommes des partenaires économiques, des partenaires de cœur, des partenaires méditerranéens et donc, tout cela va créer forcément des facilitations dans les échanges que nous aurons. Pour cela, je suis ravie que nous formulons cet état d’esprit qui est de vouloir travailler ensemble.

On avait sollicité le groupe Serport pour participer au lancement de la 1ère réunion du MED PORT FORUM qui s’est tenue à Marseille au mois de novembre 2016.

Notre ambition était de réunir l’ensemble des ports méditerranéens pour voir comment on pouvait travailler ensemble et construire des partenariats, des échanges, de bonnes pratiques, structurer une coopération des ports méditerranéens.

Evidemment, à mon grand plaisir Mr Hafiane, PDG de SERPORT, a toutes de suite adhéré a cette idée. Donc, on travaille ensemble dans cette coopération méditerranéenne. Bien sûr, entre l’Algérie et le port de Marseille, il y a un grand plus comme le témoigne la convention qu’on a signé avec le groupe.

RPA : En quoi consiste t-elle ?

Mme Kabou : alors c’est une convention de partenariat, Mr Hafiane et moi nous avons un point

commun  c’est que nous aimons les choses concrètes; donc ce que nous souhaitons faire, c’est concrétiser

cette volonté qui est déclinée dans une convention et travailler ensemble sur des sujets qui nous préoccupent.

Comme la formation, les échanges de bonnes pratiques en matière de fonctionnement portuaire avec tous les challenges qui nous attendent aujourd’hui.

Puisque les ports doivent finalement être  les porteurs d’un package de bonnes pratiques en matière de respect de l’environnement, de sureté et sécurité de marchandises, de sécurité de nos salaries de sécurité qui concerne tous les acteurs économiques et  sociaux du port.

Et puis  un second volet consacré à une coopération commerciale pour collaborer ensemble, afin d’accompagner nos clients respectifs à mettre en place des nouvelles solutions logistiques.

RPA : Quelle sera la 1ère  action qui sera mise en œuvre ?

Mme Kabou : On a beaucoup parlé de formation pour essayer de voir comment le grand port maritime de Marseille peut participer avec  le groupe Serport à la formation de formateur à travers nos instituts de formation à Marseille et ceux d’Alger.

RPA : Quel est l’état de performance du port de Marseille aujourd’hui?

Mme Kabou : Le port de Marseille se porte bien  depuis la mise en place de la réforme portuaire en France. Relever le challenge de devenir la porte d’entrée dans l’Europe et sur la façade méditerranéenne. C’est sur cette vision de good wille (bonne volonté) alternative que nous souhaitons travailler aussi avec nos partenaires méditerranéens et notre principal partenaire qui est SERPORT et les autres ports d’Algérie.

RPA : Qu’est ce qu’ a suscité en vous  la présentation vidéo  du projet du port de Cherchell ?

Mme Kabou : C’est un projet magnifique et très ambitieux qui va déterminer pour l’Algérie un nouveau rôle par rapport aux flux et à la logistique.

Au delà de l’Algérie, c’est sur le nord-centre africain que va se créer finalement une dorsale. Cette reconfiguration spatiale va renforcer cette action de coopération.

Aussi, nous souhaitons évidement pouvoir travailler avec Serport pour construire ensemble des choses grâce à ce nouvel investissement majeur. En tout cas, nous sommes sincèrement très impressionnés par la qualité de ce projet.g


Localisation du port